Faire un Don
Procès

Affaire le Scouarnec à Saintes

Joël Le Scouarnec, ex-chirurgien de 70 ans plus connu sous le nom du « Chirurgien de Jonzac, mis en examen en octobre pour viols et agressions sexuelles sur 312 personnes, sera jugé du lundi 30 novembre au jeudi 3 décembre pour « viols et agressions sexuelles » sur quatre fillettes, dont deux de ses nièces, devant la cour d’assises de Charente-Maritime, à Saintes.
 
Parmi les victimes supposées figurent une ancienne patiente (4 ans à l’époque des faits) et une voisine du docteur Le Scouarnec. En avril 2017, c’est la déposition de cette dernière, alors âgée de 6 ans, qui a entraîné la perquisition du domicile du chirurgien à Jonzac (Charente-Maritime), son interpellation et sa mise en détention provisoire.
 
Le chirurgien, qui reconnaît des attouchements mais conteste toute pénétration digitale, encourt 20 ans de réclusion criminelle
 
Ce procès est le premier volet d’une affaire de pédophilie “hors normes » puisque le chirurgien est aujourd’hui soupçonné de viols et agressions sexuelles sur 312 victimes, la plupart identifiées grâce à l’exploitation d’un journal de bord qu’il a tenu pendant plus de 25 ans, au fil de sa carrière dans des hôpitaux du centre et de l’ouest.
 
L’association Innocence en danger, représentée par Me Bucquet, sera partie civile au procès afin de faire entendre la voix de toutes les victimes de pédocriminalité.
————
 
Verdict rendu le 3 décembre 2020 : 
 
L’ex-chirurgien Joël Le Scouarnec a été condamné jeudi dernier (le 3 décembre 2020) à quinze ans de réclusion criminelle pour les viols et agressions sexuelles de quatre petites filles au terme de son procès à huis clos aux assises de Saintes. Cette peine a également été assortie d’une obligation de suivi socio-judiciaire de trois ans et d’une injonction de soins.
 
Au cours de l’audience, le chirurgien pédophile a en outre reconnu les viols sur ses deux nièces, des aveux qu’elles attendaient depuis longtemps.
 
Ce procès n’est cependant que le premier volet d’une vaste affaire de pédophilie
 
Le médecin a en effet été mis en examen en octobre dernier pour viols et agressions sexuelles sur 312 victimes potentielles identifiées à la lumière des écrits glaçants du chirurgien autoproclamé pédophile.
 
L’association Innocence en Danger sera partie civile au procès afin d’accompagner ces victimes face à l’un des plus grands pédocriminel français.