Faire un Don
Appel aux citoyens

Appel aux citoyens : cette loi nous concerne tous

Paris, le 5 février 2021

Chères toutes et chers tous,

Ensemble soyons la voix des millions de mineurs, dont la protection est en grand danger.

Il est de notre devoir à tous de « réveiller » les politiques.

Le 18 février prochain, une proposition de loi fixant à 15 ans l’âge du consentement proposée par Madame la députée Isabelle Santiago, sera votée par l’Assemblée Nationale.

Nous souhaitons qu’elle soit soutenue par tous les élu.e.s, au-delà des clivages politiques. 

Ci-après, vous trouverez le texte de cet appel que nous envoyons aujourd’hui à tous les élus de la République. 

Nous vous demandons de l’envoyer à votre tour par e-mail à vos élu.e.s, député.e.s et sénateurs/sénatrices. Leurs adresses sont ici (vous pouvez trouver le nom de votre élu.e sur le site de votre mairie) : https://www.voxpublic.org/spip.php?page=annuaire&cat=deputes

https://www.voxpublic.org/spip.php?page=annuaire&cat=senateurs

Agissez !

Karl Zéro – Homayra Sellier – Serge Garde

Auteurs du Manifeste “1 sur 5 : Manifeste de lutte contre la pédocriminalité en France” 

—–

(Texte proposé et rédigé par Régine Delfour)
 
Mesdames et Messieurs les Député.es,
 
1 enfant sur 5 est victime de violences sexuelles, chiffre officiel du Conseil de l’Europe dont la France est membre. Nous vous demandons de protéger nos enfants, d’entendre leur appel au secours, d’écouter leur souffrance.
Vous vous apprêtez à statuer sur l’un des points les plus cruciaux sur les violences sexuelles commises sur les mineurs. 
 
En France, la majorité sexuelle est fixée à 15 ans. Vouloir inscrire l’âge du consentement à 13 ans c’est nier le statut même de l’enfance. Rappelons que plusieurs victimes dont les faits ont été médiatisés avaient plus de 13 ans. Vanessa Springora avait 14 ans, « Victor » Kouchner avait 14 ans, Adèle Haenel avait 13 ans. Pensez-vous sincèrement que ces victimes étaient consentantes? Pensez-vous vous réellement  qu’à 13 ans, un mineur peut se défendre face à un adulte?
 
Plusieurs d’entre vous craignent que fixer l’âge du consentement à 15 ans rende criminel un adolescent tout juste majeur vivant une relation amoureuse sans contrainte avec un autre plus jeune. Devons-nous vous rappeler que ce type de relation ne constitue pas la norme, qu’un tel argument est inacceptable, sans compter qu’il est possible d’ajouter une exception . En fixant l’âge du consentement à 13 ans vous ferez de ces victimes âgées de 13 à 14 ans non plus des victimes mais des personnes consentantes.
 
Les Français réclament 15 ans, vous êtes les élus du peuple français.
 
Soutenez la PPL de Madame Isabelle Santiago.

Vous ne pouvez ignorer la demande des Français. Ne fermez pas les yeux, regardez autour de vous, 1 enfant sur 5. Les langues se délient, la société française s’est emparée de ce fléau, accompagnez la
Soyez justes, fixez l’âge du consentement à 15 ans, 18 ans en cas d’inceste et de mineurs en situation de handicap. 

——————————————————————

Contact  : contact@innocenceendanger.org