Faire un Don
Témoignages

Témoignage d’une maman

Un ami très proche, père de famille…

Mme X :

“Je me suis cachée pendant toute ma vie et là je ne peux plus. Je me dois d’agir. La honte doit changer de camp. Les gens doivent savoir, comprendre et accepter. Vous ne voulez pas voir, pas comprendre !!!

La violence, et encore plus la violence sexuelle sur les enfants est dans notre société un sujet tabou. Personne ne veut la voir.

Je me suis protégée des réseaux sociaux toute ma vie. Je ne voulais pas que mon agresseur puisse me voir. Je ne voulais pas qu’il sache la personne que je suis devenue. Je ne voulais pas qu’il puisse m’atteindre de nouveau. Certains dans mon entourage proche, dans ma famille savent ce qu’il s’est passé mais tout le monde a réagi de la même façon.

C’est trop dur d’affronter la réalité donc ils ont tous mis un mouchoir sur ma souffrance pour ne pas voir, ne pas comprendre.

Il fallait que j’avance, que j’oublie, que je passe à autre chose.

Aujourd’hui nous traversons une terrible épreuve car nous avons à notre tour laissé entrer le loup dans nos vies. Moi aussi je n’ai pas voulu voir, comprendre… je pensais avoir alerté ma fille des dangers que certains prédateurs peuvent représenter.

Mais cela n’a pas été suffisant. J’ai échoué. Il était notre ami, notre confident. Nous lui avons laissé en garde nos enfants. Nous lui avons accordé toute notre confiance. Nous n’avons rien vu de ses manigances.

Quand je repense à toutes les conversations que j’ai eues avec lui au sujet de ma fille je me dis que je lui ai donné toutes les clefs pour qu’il puisse l’atteindre, la contrôler et la manipuler. Lui aussi est père de famille, un “bon père pour sa fille”.

En société une personne des plus convenables, qui est appréciée de tous, qui est proche des enfants et qui aime jouer avec eux. Il était d’ailleurs impliqué dans une association sportive.

Tout notre entourage est sous le choc, personne n’aurait pu imaginer que pendant que nous étions tous là à discuter et rigoler ensemble – lui pensait à la prochaine fois ou il allait pouvoir violer ma fille.

Cela fait 15 ans que je connais cet homme. Mon mari était témoin à son mariage. La première fois qu’il a vu ma fille c’est à la maternité.

Et les viols ont commencé alors qu’elle n’avait que 10 ans.

Pendant deux longues années je n’ai rien vu.

La culpabilité est immense, indescriptible. Aujourd’hui il est en détention provisoire et j’espère que la justice sera à la hauteur.

Que ma fille trouvera la force de se reconstruire.

La pédophilie est un sujet encore trop tabou dans notre société.

La parole des enfants est trop souvent niée, bafouée.

Alors je vous le dis, à vous tous et j’espère que ce message sera lu, compris et diffusé par le plus grand nombre.

La pédophilie est partout, à l’école, dans les centres de loisirs, dans vos maisons….

Il ne faut plus accepter ça et protéger enfin nos enfants de ces prédateurs qui s’introduisent dans tout les milieux que fréquentent nos enfants.

Une société qui accepte cela, qui ne veut pas le voir, est une société qui court à sa perte.

La justice doit comprendre qu’une relation sexuelle entre un adulte et un enfant ne peut-être consentie !!!

Faites attention à vos enfants, protégez-les, restez vigilants.

Le prédateur sexuel est dans la plupart des cas une personne de votre entourage, à qui vous avez donné toute votre confiance.

Il se servira de vous pour approcher de vos enfants, pour les manipuler, s’introduire dans leur chair et leur âme.

Ne fermez plus les yeux.

Une maman.”