Innocence en danger se constitue partie civile dans l’affaire des viols au sein de l’église catholique, elle dénonce notamment l’omerta qui a entouré ces viols